Le graphisme et le vin

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_Jean Carlu_Chateau_Mouton-Rothschild_1924_WEB

Jean Carlu 1924

Elle est petite, collée à sa mère, observée et scrutée avant sa prise en main, tachée par les gouttes, fine et fragile : l’étiquette de vin.

Il n’est jamais évident de bien choisir son vin parmi des milliers de références ; le visuel de l’étiquette, malgré une bonne connaissance, reste notre premier repère : elle doit nous attirer tout en nous rassurant. Pour moi elle est aussi le lien entre le monde du vin et celui des imprimeurs et graphistes. Le travail des vignerons rejoint l’attention portée à cet infime encart de papier qui recevra les soins du graphiste et de l’imprimeur. Le graphiste se devra de retranscrire la saveur du vin et son histoire, trouver les bons systèmes d’impression ou de gravure pour mieux suggérer la singularité du vin. Malgré sa petite taille, l’étiquette de vin n’a pas souffert de créativité mais plus de traditionalisme. Les grandes régions viticoles telles que la Bourgogne ou le Bordelais conservent cet état d’esprit et préservent l’image prestigieuse de leur terroir. Pas de chauvinisme ici, la créativité est plus à chercher dans les autres régions de France (particulièrement en Languedoc-Roussillon) mais surtout dans les pays du nouveau monde (l’Australie, l’Argentine, les États-Unis en Californie, l’Afrique du Sud) qui tendent à montrer une autre facette du vin. L’étiquette comporte beaucoup de contraintes, de réglementations et il n’est pas facile de s’aventurer hors des sentiers traditionnels. Elle véhicule une image qui est apprécié partout dans le monde (Hong-Kong et la Chine sont devenus les premiers importateurs des Bordeaux en 2011 [via], et possèdent déjà une trentaine de châteaux dans le Bordelais [via]), il faut donc rassurer le client afin qu’il achète une bouteille avec une étiquette bien française ! C’est peut-être dans cette nouvelle conjoncture d’un marché mondialisé et très concurrentiel que les propriétés réfléchiront à donner une autre dynamique face aux productions étrangères. L’Australie, l’Espagne et les États-Unis se détachent réellement des autres pays par une très grande créativité et de très grands studios.
> voir plus sur ma collection Pinterest

en France
Dans une démarche avant-gardiste pour l’époque, le Château Mouton Rothschild (Pauillac), dès 1924, fait appel à différents artistes, illustrateurs ou affichistes pour habiller leur étiquettes (Braque, Dali, Kandinsky, Warhol, Haring,etc.  ici pour la suite). Les artistes étaient payés en bouteilles !
Personnellement je trouve ça frustrant car ce n’est qu’un simple encart sur l’étiquette contrairement à un habillage de la bouteille comme celle de Jean Carlu (affichiste) par exemple. Je préfère des interventions plus marquées tel que l’a fait Zé studio (AUSTRALIE) avec différents artistes.
François des Ligneris (œnologue-vigneron, aubergiste et graphiste !) a su donner de la fraîcheur au milieu trop traditionnel du Bordelais avec ses étiquettes et ses différents visuels comme pour son restaurant « l’envers du décor » à St-Émilion. Dernièrement, il a collaboré avec l’illustrateur Michael Halbert (USA) avec l’ours et le toréador. Beaucoup de choses à dire le concernant mais des « fans » s’en sont occupé bien avant moi.
Benoît Cannaferina qui a travaillé avec humour et audace pour le Château La Levrette dans un jeu typographique réussi ; Puis je vous invite aussi à découvrir les étiquettes « animales » du Château de Jau en Roussillon Villages. En 2010, l’agence Totem a décliné tout une série d’étiquette (« Jaujau 1er ») façon Honoré Daumier en reprenant les animaux familiers qui ont occupés le domaine : Saucisse le chien, Monsieur Hibou et le Petit Oiseau. Le résultat est élégant, drôle et réussi. Chaque année vous trouverez des nouvelles déclinaisons, voilà aussi celle de 2012.
blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_WEB blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_FRANCE_chateau-La-Levrette_Benoit-Cannaferina_02_WEB
blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_FRANCE_Chateau-de-Jau_Cote-de-Roussillon-Villages_Jaujau_dessin-Chien-hibou-oiseau_01
blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_FRANCE_Chateau-de-Jau_Cote-de-Roussillon-Villages_Jaujau_dessin-renard-cerf-aigle_02

EN EUROPE

Espagne

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_ESPAGNE_vinos_RuizCompany-Priorat-Lo-Mon_Moruba-Arar_atipus-Cuco_Lavernia-Cienfugos_Eduardo-Faile-Tapas_Benditagloria-Mariol_Sidecar_estudio-Doran-finca-rica_WEB

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_ESPAGNE_Oriol-Pascual_Cosechero-2014_01_WEB

vin La Montesa 2009 par le studio Dorian

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_ESPAGNE_Raimon-Bragulat_k-de-Korta_chili-Valle-de-Lontue_03_WEB

« K. de Horta » par Raimon Bragulat

Ruiz+Company (Barcelone) pour le vin Lo Mon (Trossos del Priorat) nous rappelle le terroir du vin et le liquide par une simple silhouette. Très simple et très beau ; Le studio espagnol Moruba (Logroño - Rioja) a visé juste plus d’une fois avec les vins biodynamiques Matsu (pour Vintae à Logroño), Arar et son «A» renversé comme un verre et dernièrement avec Rasurado. Belles audaces ; Le grand studio espagnol Atipus (Barcelone) a notamment travaillé pour les vins de la région du Priorat en reprenant les petites constructions de pierre appelées Cuco. La forme rappelle aussi la proposition de Julia Hoffmann pour les vins Oriel que l’on verra plus tard dans le billet ; le studio Valencien Lavernia & Cienfuegos mérite bien d’avoir gagné le premier prix Pentawards 2012 pour avoir décliné des étiquettes de vins en détournant les bouchons de liège selon l’origine du vin. Le résultat est ludique, drôle et efficace ; Toujours à Valencia, le studio d’Ibán Ramón + Dídac Ballester pour  le vin Pelio (La Torre, Uliel) ; le studio Bendita Gloria (Alba Rosell et Santi Fuster) à Barcelone pour le vin de la Casa Mariol ; le grand Eduardo del Fraile à Murcia, spécialisé dans les packagings, retranscrit très bien l’esprit des bodegas espagnoles, avec le cure-dent ! ; Toujours à Logroño, le studio calcco ou encore Sidecar ont su se faire plaisir et gagner des prix ; Le studio Dorian (Gaëlle Alemany y Gabriel Morales) à Barcelone réalise que de très belles choses comme Finca de la Roca. Ou encore : le millésime 2009 de La Montesa (région la Rioja, Bodega Palacios Remondo) a mixé une image de broderie revisitée pour créer une complexité formelle réussie. Voir aussi le vin Laltre ou encore La Pell. encore  la Montesa  ; Ramon Bragulat qui a travaillé pour un domaine chilien avec le « K. de Horta », les clients ont semble t-il rien compris, toute la com a été changée pour quelque chose d’assez moche…
Dernièrement, Oriol Pascual de Barcelone pour le vin Cosechero par des étiquettes calligraphiées (par Oriol Miro) de 99 bouteilles uniques ; Le studio JJ Bertan (Barcelone) pour la collection vinya del Vuit ; L’illustrateur Mauco Sosa à Madrid pour le vin WINEFOR ; Alvero Perez pour le logo Sancti Spíritus ; Txell Gracia pour le Vines de l’Alba (Alt Camp, Catalogne).

Suède

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_SUEDE_Daniel-Eek-Saddler-Creek_Stockholm-design-Lab_Sav-Stamland_WEB Daniel Eek (Stockholm) a réalisé un travail typographique efficace pour le Saddler’s Creek Wine (AUSTRALIE) où l’on retrouve toutes les informations nécessaires à la lecture d’une étiquette sans cacher la couleur du vin ; le grand studio Stockolm Design Lab (SUÈDE, Stockholm)a travaillé pour le vin Sav de la région de Stämland. Ils s’inspirent de la pureté des paysages et des bois de bouleaux, l’exemple est connu mais très réussi et se détache des visuels habituels ; le studio Neumester à Stockholm.

Hongrie

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_HONGRIE_Kissmiklos-siler-Pastor-Szekszard_Juhasz-Orsi_anyaga-sillicone-szilikon_WEB blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design-wine-label_Dora-Novotny_Figula_Tokaji-festival_01_WEBblog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_HONGRIE_HONGRIE-HUNGARY_Agnes-Herr_Budapest_Figula-Olaszrizling-Soskut_WEB

Peltan-Brosz Roland et Nόra Rohmann pour la cave

Juhász Örsi qui a réalisé une étiquette en silicone, fait rare mais peu attirant ; Kissmiklos (Budapest) nous propose des étiquettes typographiques subtiles ; Toujours à Budapest, Dora Novotny signe une étiquette illustrée à l’occasion d’un festival d’été ainsi qu’un paysage en papier découpé pour les vins Figula. Kiss Szombor (Budapest) avec un système qui fait sens avec le géologie du terroir ; ou encore Márton Kabai pour les vins Jásdi (Norbert Mayer s’y est aussi essayé). Plus à l’ouest, à Sopron, László Mihály Naske (naske) répond de manière calligraphique pour les vins Wetzer, très réussi. Le bouchon gâche un peu le rendu ; Ce travail fait aussi penser à la graphiste hongroise Luca Patkos pour le vin 7 hectares, là le bouchon blanc est plus cohérent ; Agnes Horr, dans sa première version, pour le vin Figula Olaszrizling, a travaillé sur les couches géologique du terroir de Soskut en Hongrie pour travailler son étiquette. Elle serait beaucoup trop onéreuse à créer mais l’idée est bonne ; J’ai mis du temps a publier ce travail (comme d’habitude) mais j’ai adoré sa finesse. Ça se passe encore en Hongrie. Peltan-Brosz Roland et Nόra Rohmann (elle avait déjà fait mal pour le vin Figula-Olaszrizling) ont designé une étiquette pour la cave Csernyik pince (à Gyöngyöstarján). Il s’agit des vins Nyitány, un tout petit terroir aux parcelles éparpillées. Ils décident alors de travailler sur ce paysage à la plume pour mieux représenter la finesse du site, très beau travail !

Italie

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_ITALIE_Mirit-Wissotzky_Manuel-Dall-Olio-Manaresi_Apostrophe-Vecchia-Zanchi_WEBblog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_wine_ITALIE-ITALY_Orneillaia_Infinito_Vendemmia-artista-2014_Rodney-Graham_WEB Enfin des italiens ! Avec Mirit Wissotzky & Manuel Dall’Olio pour leur silhouette d’un autoportrait de l’ancien propriétaire du domaine, le peintre Paolo Manaresi pour le vin Controluce ; le studio d’Apostrophe de Florence ; le studio nju:comunicazione (Eboli) pour plusieurs vins dont il vino dei pesci ou encore vino del cuccaro, très réussi ; voir aussi le travail de l’agence AD POSITIVE à Palerme par Leonardo Recalcati ; Chaque année, le propriété ORNEILLAIA en Italie invite un artiste (la Vendemmia artista et sa présentation qui n’a rien de poétique elle !)  à concevoir des éditions limitées de leurs bouteilles. En 2014, Rodney Graham s’est occupé du millésime 2011 de l’Infinito sur les grosses bouteilles du domaine (double magnum, mathusalem et salmanazar). Par des petits papiers géométriques, il a apposé plusieurs poèmes inspirés de Sigmund Freud, Edgar Allan Poe, Herman Melville, les frères Grimm, Richard Wagner ou encore Stéphane Mallarmé.

Portugal

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_PORTUGAL_Maan-design-Vitor-Claro-Taylor_Whitestudio-Esporao_Gen-design_casal-de-ventoleza_WEB Vitor Claro de MAAN Design (Porto) pour le producteur Taylor par une étiquette où les signes et la typographie sont très bien déclinées sur les packagings ; WHITESTDUIO (Porto) pour le vin ESPORAO pour la maison Erdade do Esporao ; Dernièrement le studio Gen Design Studio (Braga) vient de sortir une série de 4 bouteilles pour Caza de ventoleza  qui reprend des motifs traditionnels de la région de Minho. Le traité est réussi et fin ;

Allemagne

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_ALLEMAGNE_Sascha-Elmer-pictograms_WEBSascha Elmer, alors encore étudiant, a travaillé sur les accords mets et vins avec des pictogrammes très efficaces.

Grèce

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_GRECE_Beetroot-design_Plagios-Ktima_Naked-King_WEBBeetroot design (Athènes-Thessalonique) pour la Plagios Wine (Ktima Biblia Chora Wines) ou encore le Naked King Wine (Ktima Pieria Eratini Wines), très efficace et réussi.

Norvège

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_NORVEGE_Olsson-Barbieri_Oslo_sukker_Cuvee-S-Valpolicella_01_WEB Non, la Norvège n’est pas connue pour ses vins mais plutôt pour sa qualité graphique très propre à l’instar du studio Olsson Barbierri (Oslo) qui a livré plusieurs étiquettes fines et réfléchies. Ci-dessus, pour le distributeur « Sukker », la Cuvée S de Valpolicella en Italie qui joue de la pièce Roméo et Juliette et de l’artiste Sonia Delauney (ça se voit peu) en créant des espaces de vide et de dialogue qui rappelle son travail réalisé  pour Blaise Cendrars en 1913 : « La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France » (images). Ça change !

AILLEURS

Australie

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_AUSTRALIE_Mash-Miss-Grigio_Mr-Noir_Tupelo_WARdesign-Logan_The-Creative-BYO_Samuel-Sakaria_Appletreeflat_WEB blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_AUSTRALIE_MAUD-Sydney_Project-49-Beechworth-regions-Victoria-Chardonnay_01_WEBLes grandes stars du milieu : l’agence MASH (Adelaide) qui aiment particulièrement raconter des histoires à travers les vignerons en associant des imageries cinématographiques vintage. Le vin Killiblinblin a fait le tour du web avec son imagerie des films d’horreur, les vins Changing Lanes, Mr. Noir & Miss Grigio, Mollydooker, The Velvet Glove, The Malcom ou encore Brujeria ; WAR Design (Sydney) travaille maintenant depuis quelques années pour les vins Logan en Australie. La sémiologie florale a souvent été utilisé dans le milieu, mais ils réussissent par un visuel brodé à représenter les saveurs ressenties. On retrouve la même qualité de dessin pour les vins Apple Tree Flat dessinés par Samuel Sakaria. On peut aussi penser à l’illustration de Tamara Klein lorsqu’elle était encore chez Pistolet Bleu (FRANCE, Bordeaux) pour la gamme des Plaisirs du MAS Amiel à Maury (66) ; le studio The Creative Method (Sydney) a réalisé quelques étiquettes originales comme le projet BYO ; le studio MAUD de Sydney pour le vin Project 49, un Chardonnay de Victoria ; le studio Public Creative (Kalamunda) ; Sam Baratt (Adelaide) et ses trois petits cochons ; Zé studio (Sydney), déjà cité dans l’introduction du billet ; Voice design (Adelaide) pour Longview Estate Range ; Franck Aloi pour Ensemble Rosé ou Seriously Pink. J’ai oublié le grand studio Parallax d’Adelaide, impressionnant ! ; CJ Rhodes de Melbourne pour les vins Andrew Seppelt.

États-Unis

ETATS_UNIS_USA_Julia-Hoffmann-Oriel_Rob-Schellenberg_HATCH-design_SLEDGEHAMMER_Jaqk_Proof-Wine-Collective_Dearly-Beloved_WEB

Julia Hoffmann pour Oriel ; Rob Schellenberg ; HATCH design : Foster SLEDGEHAMMER et Jaqk ; Proof Wine Collective pour Field recording ; Stranger&Stranger pour Dearly Beloved.

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_wine_USA_NY_DIA_Porter-and-Plot_WEB

Porter & Plot wines par l’agence DIA (USA-NY).

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_wine_USA_Jenny-Pan_dashes-wines-cellars_Cabernet-Sauvignon_WEBJulia Hoffmann (New-York), lorsqu’elle travaillait encore pour Pentagram, a proposé une gamme de vin pour les négociants Oriel à New-York. On ne verra malheureusement pas le résultat final mais le travail n’en est pas moins élégant et fin (sur un verre dépoli). Rob Schellenberg (Chicago) par un jeu typographique et topographique mettant en valeur la notion de terroir. hatch (San Francisco) pour les cellars (cave) JAQK , est allé assez loin dans la création à travers l’univers des jeux de cartes en le déclinant dans les moindres détails, un travail énorme. Graphic Exchange en parlera mieux que moi alors « Play a little ! ». Sledgehammer par Jeffrey Bucholtz est aussi de grande classe. le collectif Proof Wine Collective (CA, San Louis Obispo) Leur graphisme est très chargé mais vivant et expressif. Le vin Field Recording dégage une réelle subtilité avec les impressions uniques d’une image de migrations d’oiseaux. le studio anglo-américain Stranger & Stranger spécalisé dans la communication des vins et spiritueux comme pour le vin Dearly Beloved ; le travail d’Alec Peterhans (Détroit, MICHIGAN) et son Prismatic. ; Craig Pinto (Atlanta) décline toute une identité à partir d’une simple faïence et un code couleur correspondant aux régions viticoles ; Nicholas Felton, pour Between Five balls (Australie). [via] ; le travail de Kelly Scheurich (Cincinatti, OH) pour le vin Mantra wine ; Dernièrement, j’ai découvert le travail très propre et efficace de l’agence New-Yorkaise DIA qui a travaillé pour Porter&Plot (rouge et rosé) par un jeu d’encarts et de pictos qui se décline très bien dans la papeterie et sur leur site ; Jenny Pan, passée à l’université de Yale (MFA), a designé une étiquette pour DASHES wine de la vallée Alexander en Californie (Cabernet-Sauvignon, Chardonnay et Zinfandel). Une étiquette dessinée presque sous forme de pictogramme en exposant deux mondes bien différents entre le singe et le poisson.

Mexique

Anagrama

Anagrama pour les vins Ribero Gonzales + la contre-étiquette

Anagrama (Monterrey) dévoile avec justesse et élégance (comme souvent avec eux) l’identité pour les vins Ribero Gonzales.

Argentine

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_ARGENTINE_Tridimage_Bodega-Privada_Arena-Bahamonde_Equilibrista_Dizen-Puro-Uno_Guillo-Milia_Qaramy-600_WEB

Tridimage ; Arena Bahamonde ; Dizen ; Guillo Milia.

Le studio Tridimage de Buenos Aires pour la Bodega Privada. Le travail d’Arena Bahamonde pour le vin Equilibrista. Les vins de Qaramy dans la région de Mendoza, pour le 600 (600 bouteilles seulement) par Guillo Milia ; Dans la même région, le travail de dizen pour plusieurs vins dont Puro Uno (y dos) ou encore Saltimbanco ; A Buenos Aires, le studio (estudio-taller) BOSQUE pour Los viños Lavaque.

Afrique du Sud

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_AFRIQUE-du-SUD_studio-SOIL_The-Fishwives-Club_Charles-Back-wine_WEB

Studio SOIL : The Fishwives Club et les vins Charles Back

blog_sens-graphiques_graphisme_vin_graphic-design_SOUTH-AFRICA-AFRIQUE-du-SUD_Marcel-Buerkle_Nocturnalis-Durinalis_lune-soleil_WEB

le projet « Nocturnalis » et « Durinalis » par Marcel Buerkle

la finesse du travail illustratif du studio SOIL pour le Fishwives Club (Le club des femmes du poisson !) et les vins Charles Back ; le travail de Marcel Buerkle à Johannesbourg pour le vin Nocturnalis et Durinalis qui décline en noir et blanc les mouvements solaire, la lune et le soleil et autres signes astrologiques jusqu’au packaging.

Canada

studio deux huit huit : Daumen

studio deux huit huit : Daumen

Cuvée Margot par Paprika

Cuvée Margot par Paprika

Le studio deux huit huit (super site), de Montréal pour les côtes du Rhône Daumen en réutilisant les outils emblématiques du vigneron ; Puis, le grand studio Paprika (Montréal, Québec) a répondu de façon plus personnelle à une commande pour la cuvée Margot.

Pour aller plus loin :

– ma collection d’étiquettes de vin sur mon Pinterest : )
Yves Jeanneret et Emmanuël Souchier qui publient une étude complète et détaillée sur la sémiologie des étiquettes de vins. « l’étiquette de vin : analyse d’un objet ordinaire. » (revue Communication et Langages, n°121, 1999)
– Franck CELHAY et Juliette PASSEBOIS dans leur étude : « Design de l’étiquette de vin : faut-il oser la rupture ? Étude du rôle modérateur du risque perçu »
– article de Marie Bruneau et Bertrand Genier (studio Presse-Papier) dans étapes magazine n° 105 (fév. 2004). Un dossier de 13 pages qui explique assez bien le contexte du graphisme dans le vin, notamment l’interview du caviste Iakob Schjerbeck
– le livre ICON The art of wine label (éd. The Wine appreciation guild, SF-USA) par Jeffrey Caldewey et Chuck house. On regrettera l’omniprésence des exemples de vins états-uniens
– le livre WINE LABELS, on bottle design (éd. INDEX BOOK, 2010 ; couverture en liège) par Eduardo del Fraile (cité dans « espagne »). Bien conçu avec de nombreux exemples rares
– Le Grand livre de l’étiquette de Georges Renoy (éd. Racine Vilo, 1995). D’une facture traditionnelle, ce livre est une mine d’information sur l’histoire de l’étiquette de vin
– Eric Inglessis avec son blog vinetiquette (d’un autre temps) est collectionneur d’une dizaine de milliers d’étiquettes de vin qu’il a minutieusement classé
– Guity Novin dans son blog A History of Design Graphic (en 63 chapitres !) revient sur toute l’histoire de l’étiquette depuis les premières amphores
Entre Graphisme et Vin laisse à disposition « une grosse poignée de liens » sur les œnographilistes (collectionneurs d’étiquettes)
– Jéhanne Bargaoui nous dévoile un beau panorama des étiquettes du monde entier sur webcaviste.com
– Antonin Lommi-Amunategui dans sa rubrique No wine is innocent (Rue89) avec des étiquettes humoristiques ou politiques
– le travail de l’agence POMELO et de Gabriel DESPAGNE, Pistolet Bleu (maintenant La Suite, toujours avec Philippe Mathurin et Laurie Bernard !) à Bordeaux
Linea à Champniers (Charente) compte quelques références mais la qualité est surtout dans les spiritueux
Gianfranco Pontillo dans la région d’Avignon
– le blog Amicalement vin nous sélectionne une belle collection d’étiquettes originales
– le blog du sommelier AMPELOS (Paris) traite quelques découvertes artistiques ou graphiques dans le domaine vinicole.
– le blog d’Ophélie Neiman : Miss GlouGlou
– le blog de Mike Carter (Sud Africain) : Serious About Wine. Très bon mais beaucoup d’images ne marchent pas…
Youwineblog, une approche un peu lourde mais vous trouverez de tout
– le site Packaging of the World, découvert récemment, on y trouve pleins de choses intéressantes à fouiller
– le site espagnol experimenta
– le site les Vins du monde
– le blog de l’agence Sowine (qui ne répondent pas à leurs mails…)
– le blog New Grids
– l’association cepdivin (merci à Phlippe Margot !)
Côtés Châteaux, géré par Jean-Pierre Stahl
– le super interview de Florentine Mähler-Besse (sémiologue du vin, consultante et journaliste) par le blog Sémiosine

merci à / thanks to : Nadja, Mario Foncea, Stéphanie & Jeffrey Bucholtz et François des Ligneris

Chers lecteurs, si vous avez des corrections à apporter ou m’indiquer quelques perles que j’aurais loupé, n’hésitez pas. Je vous attends dans les commentaires. Aidez-moi à partager cet article, je passe beaucoup de temps à les faire, ça m’aidera ; ) Venez aussi découvrir mon travail sur mon site !

Publicités

7 commentaires

  1. Record en 2012 des exportations des vins français :
     » … les ventes sont tirées par la Chine et Honk-Kong, ainsi que par le Royaume-Uni et les Etats-Unis « .
    http://www.vinexpo.com/fr/actualites/news/vin-export-france/

    1. Impossible de vous joindre par courriel, comment faire pour vous montrer comment un artisan du vin se lie avec des artisans de la BD depuis 2007 ?

  2. […] un ivrogne je vais faire référence (à nouveau) au vin, mais cette fois avec un lien sur le blog Sens Graphiques qui vous donne un aperçu de tout l’éventail de possibilités que ce produit nous laisse à nous […]

  3. Merci pour cet article riche et détaillé sur le sujet de l’innovation appliquée aux étiquettes de vin. De notre côté, nous avons récemment interviewé Florentine Mähler-Besse, sémiologue du vin. L’entretien devrait vous intéresser : http://www.semiozine.com/interview-la-semiologie-du-vin

    1. Bonjour, merci ! Vous avez bien fait de signaler votre article, intéressant et très complet. Bonne continuation : )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :